Forêt-Noire

1 commentaire


…avec ganache et cerises.

… donc me voici avec ma deuxième recette! Je ne me présente plus en n’étant pas la première recette, je ne me confirme pas dans le style indien… mais… pour moi cette recette est sûrement une question de cohérence: une cohérence par rapport à qui je suis, mes préférences, ce que j’aime!
Je ne sais pas pour quelle raison intrinsèque… mais quand je dois évaluer un nouveau livre de recettes ce sont les desserts qui l’emportent toujours. Ce n’est pas une croyance, ou une philosophie de vie, c’est plutôt une sensation: l’âme du cuisinier se cache dans ses desserts.
… beh, si on regarde les gâteaux que j’aime préparer, ceux qui me connaissent peuvent confirmer, soit qu’ils aient tout compris de moi, soit qu’ils n’aient rien compris… parce-que souvent mes dessert étonnent aussi ceux qui me connaissent déjà!

Ingrédients pour la base:
250g de farine (j’ai utilisé de la farine d’épeautre T65)
250g de sucre roux mou (une sorte de sucre roux, très foncé et tendre… magnifique!)
2 ct de levure à gâteau
2 ct de de bicarbonate
2 CS de cacao en poudre (de très bonne qualité!)
2 ct bombée de caroube en poudre
1 pincée de sel
125 ml d’huile de tournesol
150 ml de lait de soja à la vanille
1 CS de yaourt de soja
1 ct de vinaigre de cidre
25g de chocolat amer au 70%

Ingrédients pour la crème ganache:
2 tasses de chocolat au 70% de cacao (j’ai utilisé le chocolat extra fondant au 71% de Alce Nero, avec son merveilleux, délicat, parfum de cerise…)
1 tasse de lait de soja à la vanille

Ingrédients pour dresser:
confiture de cerises
griottes au sirop

Préparation:
Chauffer le four à 180°C.
Mélanger les ingrédients secs, un par un, un à la fois, du premier au dernier, en mélangeant à chaque ajout. Laisser le chocolat de côté. Continuer en ajoutant tous les ingrédients liquides: très conseillé de mélanger l’appareil avec un mixeur à immersion, ou dans un robot électroménager, jusqu’à a avoir une texture moelleuse.
Casser le chocolat en petits morceaux et l’ajouter à l’appareil. Bien mélanger.
Partager l’appareil en deux moules ronds, chacun du diamètre de 20 centimètres et huilés. Cuire ensemble au four pendant 25-30 minutes.
Pendant la cuisson préparez la ganache.
Casser le chocolat en petits morceaux, mettez-les dans une casserole de dimension moyenne. Dans une autre casserole portez à ébullition doucement le lait. Eteignez tout de suite le feu et versez le lait sur le chocolat. Attendre  1-2 minutes, jusqu’à ce que le chocolat sera mou. Avec une spatule mélangez le chocolat avec le lait de soja pour avoir une crème homogène et brillante. Laissez refroidir.
Quand les gâteaux  seront cuits (vérifier le niveau de cuisson avec une brochette qui devra sortir sèche. Attention à pas trop sécher les gâteaux qui devront rester tendres) sortez-les et laissez-les refroidir quelque minute, donc démoulez-les et laissez refroidir complètement sur une grille, faites attention aussi que le fond peut facilement coller à une surface plate comme celle d’une assiette, il vous sera difficile alors le manier.
Quand les deux étages de votre gâteau seront froids passez à la composition finale.
Couvrir avec une épaisse couche de ganache la surface d’un de deux disques, si la crème a trop solidifié la faire ramollir à bain-marie sans cesser de mélanger. Couper les griottes en deux et les placer sur la ganache. Etaler la confiture à la cerise sur la surface de l’autre disque, le tourner à l’envers et le placer sur l’autre de façon à avoir la confiture qui colle à la ganache.
En dernier couvrir avec le reste de la ganache, tout: les bords et la surface supérieure. Décorer selon son goût avec des griottes et de l’autre ganache, peut-être à l’aide d’une poche à douilles.

Notes:
Quoi dire de plus, c’est un dessert absolument à essayer. L’appareil est parfait, moelleux et riche à point. La ganache est simple mais absolument délicieuse. Le couple chocolat et cerises est à faire tourner la tête mais surtout le coeur.
Ce gâteau n’a pas duré longtemps.
J’ai préparé ce dessert pour célébrer le départ d’une chère amie Brésilienne qui rentre à son Pays, mais au même temps on a célébré aussi l’arrivé d’une co-locataire dans le nouvel appartement. Une tranche a servi aussi à étourdir les sens de ma gardienne, depuis longtemps elle me dit: “On m’a dit que tu cuisines très bien: pense à ta gardienne” et cette fois ci elle est vraiment bien tombée…
Donc le compte à rebours a commencé: il m’en reste que deux tranches de ce magnifique gâteau… si vous êtes à Milan dans les parages de porte  Genova, et vous voulez avoir un sursaut au coeur faite-le moi savoir vite!

Chef: Alberto Minio Paluello

   
  1. Titti 16 mai 2011 à 20:05

    WOW Je grossis seulement à la voir!!! 😉



Ajouter un commentaire

VeganWIZ.fr


© NRG30 S.r.l.
P.IVA 06741431008
tel. +39 0636491957
fax +39 0636491958

Info

qui nous sommes
pour collaborer
articles RSS articles RSS
Privacy policy
Cookie policy

Show Biz Network

ziogiorgio.it
zioforum.it
musicusata.it
ziomusic.it
integrationmag.it

 

ziogiorgio.com
ziogiorgio.de
ziogiorgio.es

 

ziogiorgio.fr
lightsoundjournal.com

VeganOK Network

promiseland.it
veganblog.it
veganok.com
biodizionario.it

 

veganwiz.com
veganwiz.es
veganwiz.fr